Paris si tu veux (c) Sébastien Gabriel (Unsplash)

Sept choses à voir en une matinée à Paris

Paris compte parmi les villes les plus visitées du monde. Voici un tour de la Ville Lumière que j’aime proposer à ceux qui n’y sont jamais allé.

En un clin d’œil

En ce début de semaine, j’avais envie de vous emmener faire un tour à Paris. Une petite visite virtuelle, faute de mieux. La petite bête aux picots est encore trop présente un peu partout pour nous permettre de bouger loin. C’est en tout cas le message que nous distillent les autorités mondiales.

J’ai l’habitude de dire qu’il ne sert à rien de se précipiter pour voir la Tour Eiffel ou l’Arc de Triomphe, parce que quoi que l’on fasse à Paris, on sera amené à passer près de ces deux monuments incontournables. Alors si vous ne prévoyez pas de monter dans les étages de la Grande Dame de Fer ou de voir Paris du haut de la plus célèbre arche du monde, ce n’est pas la peine de les inclure dans votre programme, vous passerez immanquablement devant pour y faire le selfie qui vous tient tant à coeur..

La Station de métro Châtelet-Les Halles

Je commence ma petite visite par une station de métro qui est centrale et l’une des plus faciles à atteindre d’où que l’on soit à Paris.

Depuis 2017, le Forum des Halles a terminé sa cure de rajeunissement. Désormais, ce sont plus de cent boutiques qui rivalisent avec un complexe cinématographique, une piscine et le jardin qui leur sert d’écrin. La zone piétonne a même été agrandie pour permettre aux promeneurs de se sentir à l’aise au cœur même de cette ville agitée qu’est Paris. Coiffé d’un dôme aux décorations d’inspiration végétale, le Forum affiche un visage plus contemporain, plus dynamique… et vivant avec ça ! Allez, on continue notre tour à Paris

Forum des Halles (c) Xavier Bentes (Unsplash)Trouvons la rue de Rivoli pour rejoindre le Louvre. Si vous n’êtes pas pressé, une alternative s’offre à vous. Dirigez-vous vers le Pont-Neuf. En déambulant sur le quai François Mitterrand, vous pourrez rejoindre un des passages latéraux qui conduisent vers la pyramide du Louvre.

Le Musée du Louvre

Ma première visite au Musée du Louvre a été décevante. Je voulais tout voir et j’ai bâclé ma visite. Désormais, j’essaie de passer quelques heures dans les salles de cette vénérable institution lors de chaque séjour dans la capitale de l’Hexagone. C’est plus amusant, car je choisis un thème à chaque fois. Une façon d’approfondir la visite sans se lasser et sans aucun regret. Évidemment,  si on vient de loin et qu’on traverse la moitié du monde pour venir en France, il vaut mieux sélectionner ce que l’on veut voir, alors, le choix d’un guide sera une solution très pratique.

Si vous voulez absolument voir la Joconde, je vous conseille d’y aller dès le début de votre visite et tôt le matin. Sinon, c’est peine perdue…

Louvre Courtyard (c) Ivan Zhou (Burst)Il faut passer au moins deux heures dans l’édifice pour rentabiliser le prix d’entrée. On n’est pas au British Museum, il faut s’acquitter du prix d’un billet qui coûte au minimum 17 euros. “Attention soyez certain d’être sur le site Internet du musée quand vous réserverez. Les opérateurs privés demandent 20 euros. Il y a 17 euros de billets et 3 euros pour les frais de réservation. Quand on peut faire de l’argent… on ne se prive pas, ma bonne dame !

Musée du Louvre (c) Chris KaridisAlors voilà deux heures qu’il va falloir préparer avec soin. Pour vous aider, voici le site Internet du  Musée du Louvre, ce qui permet quand même d’y voir un peu plus clair.

Il y a quand même une bonne nouvelle, le musée Eugène Delacroix est momentanément gratuit.

Le Musée du Louvre est fermé tous les mardis.

Le jardin des Tuileries

Le jardin des Tuileries, qui jouxte le Musée du Louvre, tire son nom d’une fabrique de tuiles. Un lieu sur lequel Catherine de Médicis décida de faire construire un palais. Mais ce qui fut le palais des Tuileries n’est plus. Seuls le Pavillon de Flore et le Pavillon de Marsan subsistent.

Lieu de promenade privilégié, c’est Le Nôtre qui finalisa les contours du jardin des Tuileries. Le jardinier du roi Louis XIV y dessine des jardins à la française entrecoupés de belles allées où il est agréable de déambuler.

Jardin des Tuileries (c) Kris Atomic (Unsplash)Au fil des pérégrinations, on peut y admirer des sculptures de Rodin, de Herni Laurens et Dubufet. La partie occidentale du jardin comporte un ensemble d’œuvres contemporaines, installées principalement entre 1998 et 2000 sous la direction d’Alain Kirili. Parmi les artistes présents, on peut citer François Morellet ; Jean Dubuffet ; Tony Cragg ; Anne Rochette et sa Comptine ; Roy Lichtenstein, avec le Coup de chapeau II et Galatea ; Germaine Richier ; Alberto Giacometti et sa Grande Femme II ; Henri Laurens et sa Grande Musicienne ; Max Ernst…

La place Vendôme

Construite sur un plan octogonal, la place Vendôme incarne le Pouvoir Absolu au cœur de Paris, comme le souhaitait le roi Louis XIV. À l’origine, une statue du monarque ornait le centre de la place. Plus tard, Napoléon remplacera cette statue par une colonne à sa gloire dont le fût est constitué par le bronze de plus de 1.200 canons conquis sur l’ennemi au cours des nombreuses batailles de la Grande Armée.

Place Vendôme Paris (c) Leo Serrat (Unsplash)Depuis, l’écrin de la place Vendôme, toujours sous le regard sévère de l’empereur, s’est trouvé un nouvel attrait. Ce sont désormais les grands noms de la joaillerie qui font les beaux jours de l’endroit.

Dirigeons-nous vers le nord de la place pour rejoindre le Boulevard des Capucines. De là, en partant vers la gauche, on rejoint l’intersection avec la rue de la Madeleine. On se dirige de nouveau vers la gauche pour rejoindre la Place de la Madeleine.

L’Église de la Madeleine

Située dans le Paris rêvé par le baron Haussmann, l’église de la Madeleine n’a rien d’une église. Et c’est tout à fait normal. L’édifice a été pensé par Napoléon Bonaparte en hommage à sa Grande Armée. C’est tout “naturellement qu’il a pris la forme d’un temple grec.

Dans la première moitié du XIXe siècle, la ville de Paris était à la recherche d’une nouvelle affectation pour ce monument atypique. On a pensé en faire la première gare ferroviaire de la capitale.

Mais en 1845, son sort est scellé, ce sera une église. Sous le fronton, on peut lire l’inscription latine suivante : “D.O.M. SVB. INVOC. S. M. MAGDALENAE. Ce qui est une abréviation pour “Domino Optimo Maximo sub invocatione Sanctae Mariae Magdalenae”. Une inscription dont la traduction stipule que “Dieu est très bon et très grand, sous l’invocation de sainte Marie-Madeleine”.

Imposante et originale, l’église de la Madeleine est longue de 108 mètres et large de 43 mètres. Pour respecter la règle des 4/3, la hauteur de la façade mesure 30 mètres. Elle est ceinturée de 52 colonnes de style corinthien.

Le grand orgue est manufacturé sous la houlette d’Aristide Cavaillé-Coll. Un imposant programme de concerts classiques met l’instrument en valeur tout au long de l’année.De nombreux restaurants, bars et épiceries font également partie du paysage de ce quartier et participent grandement à l’attrait de la Place de la Madeleine.

La place de la Concorde

De la place de la Madeleine, on emprunte la rue Royale plein sud pour rejoindre la place de la Concorde. Ce n’est pas une colonne qui nous attend, mais bien un authentique obélisque égyptien. C’est l’Obélisque de Louxor, le plus ancien monument à Paris avec ses 3.300 ans. Les monuments parisiens les plus vieux ne peuvent pas vraiment rivaliser.

Louis XVI et Marie-Antoinette ont été guillotinés sur la Place de la Concorde. Ce qui n’a rien d’étonnant. En effet, l’endroit était un lieu d’exécution prisé durant la Révolution française.

Un tour à Paris - Place de la Concorde (c) Les Corpographes (Unsplash)Aujourd’hui, la place se caractérise par de magnifiques façades et par deux jolies fontaines qui enserrent l’Obélisque. Au sud, on peut observer les détails de la Fontaine des Mers, tandis qu’au nord, la Fontaine des Fleuves arbore de bien jolies courbes (ci-dessous).

Aujourd’hui, la place se caractérise par de magnifiques façades et par deux jolies fontaines qui enserrent l’Obélisque. Au sud, on peut observer les détail de la Fontaine des Mers, tandis qu’au nord, la Fontaine des Fleuves, arbore de biens jolies courbes (ci-dessous). Un tour à Paris.

Fontaine des Mers de la Place de la Concorde à Paris (c) Wiki Commons Fontaine des Fleuves sur la Place de la Concorde à Paris (c) Wiki Commons

Les Champs Élysées

L’avenue des Champs-Élysées est longue de 1.900 mètres. Elle compte parmi les artères les plus célèbres, un incontournable pour tout qui passe faire un tour à Paris. Elle est divisée en deux parties distinctes qui se complètent à merveille. C’est aussi une des rues les plus fréquentées par les automobilistes à Paris.

La partie basse, que nous abordons en quittant la Place de la Concorde, est bordée par de jolis espaces verts, des parcs paisibles et des parterres de fleurs aux couleurs chatoyantes. On les découvre en se promenant le long de l’allée Marcel Proust, lieu des jeux d’enfants de l’écrivain.

La partie haute se rapproche de la place de l’Étoile et son Arc de Triomphe. Elle est bordée d’enseignes de produits de luxe, de cinémas et de restaurants. De grands groupes industriels, et commerciaux y ont installé leur siège social. C’est une question de prestige.

Les Champs-Élysées (c) Antonio MagriToujours animée, l’avenue des Champs-Élysées ne dort jamais. Elle est le théâtre de grands rendez-vous populaires comme la parade du 14 juillet, l’arrivée du Tour de France, les illuminations de Noël…

C’est aussi le lieu symbolique des grandes manifestations en France. On se souvient des images de Gilets Jaunes qui prennent l’avenue d’assaut sous la surveillance, parfois musclée, des forces de police.

L’Arc de Triomphe

On terminera cette balade en faisant le tour d’un célèbre rond-point, celui de la Place de l’Étoile ou Place Charles de Gaulle. À cheval sur les 8e, 16e et 17e arrondissements, le trafic y est affolant. Pourtant, c’est là que repose le soldat inconnu, sous l’arche de l’Arc de Triomphe.

L’Arc de Triomphe parisien est le plus grand du monde. Symbole de la victoire de Napoléon et de ses troupes à la bataille d’Austerlitz, il a été construit en 1806. On peut accéder au toit-terrasse qui offre une vue panoramique de la capitale française.

L'ar de Triomphe de nuit (c) Flynn Zhou (Unsplash

L’idéal est de s’y trouver quand la tour Eiffel scintille de mille feux. (Un autre bel endroit pour faire cette photo très instragrammable, c’est du haut des terrasses de la butte Montmartre, et en plus c’est gratuit et accessible à toutes heures)

Voilà, c’est un tour à Paris tout personnel que j’aime partagé avec les amis que j’accompagne pour leur première visite. Si vous êtes parti de Châtelet vers 9h il doit être près de 13 h, une belle heure pour revenir sur vos pas et prendre un en-cas “sur les Champs”…

À tout moment, on peut évidemment faire un petit détour pour passer devant le palais de l’Élysée, où habite le Président de la République ou s’arrêter dans une boutique. Mais il y a tellement de centres d’intérêts et de lieux célèbres ou magiques qu’il est parfois difficile de faire un choix.

En pratique

  • Départ de la station de métro Châtelet-Les-Halles vers 9h le matin.
  • Visite au musée du Louvre à partir de 9h jusqu’à 18h. Le musée est fermé le mardi.
  • Arrivée aux environs de l’Arc de Triomphe vers 13h.

À vous…

Si vous aussi, vous avez envie de nous faire connaître votre endroit préféré pour faire un tour à Paris, n’hésitez pas à commenter cet article.

 

Suivez-moi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.