7 aventures pédestres au Royaume-Uni (c) Bobby Clegg and licensed for reuse under this Creative Commons Licence.

Sept aventures pédestres au Royaume Uni

Sept aventures pédestres au Royaume-Uni qui promettent une immersion linguistique sans contrainte. Au bord de la mer ou dans les terres, voici sept régions à découvrir lentement.

En un coup d’œil

Angleterre, Écosse, Pays de Galle et Ulster sont les quatre entités géographiques qui constituent le Royaume-Uni. Une grande unité linguistique, mais que d’accents à découvrir outre-Manche. C’est pourquoi ces itinéraires nous conduisent dans (presque) toutes les régions de sa Gracieuse Majesté.

En raison des restrictions liées au Covid 19, il est difficile de partir au Royaume-Uni. Je ne résiste cependant pas au plaisir de présenter plusieurs itinéraires que j’aimerais y pratiquer. Chaque parcours est balisé. Certains appartiennent au réseau des National Trails. Le South West Coast Path semble posséder sa propre organisation, même s’il est toujours renseigné sur ce site général. L’Ulster Way consiste en une série de petits chemins qui se conjuguent pour faire le tour de l’Irlande du Nord.

South West Coast Path

En ce qui me concerne, voici la route idéale. Elle longe les côtes du Somerset, des Cornouailles et du Dorset, dans le sud-ouest de l’île. Une occasion rêvée pour que je rende visite à une copine qui habite Weymouth. La ville où ont eu lieu les épreuves nautiques des Jeux olympiques de Londres en 2012. Le prétexte aussi à parcourir les chemins des naufrageurs décrits par Daphné du Maurier dans “The Jamaica Inn”. Encore une de ces lectures de jeunesse qui m’a fait me promettre à moi-même d’un jour visiter cette région.

South West Coast Path - Land's End (Cornwall, UK - 2013)Beaucoup de Britanniques empruntent des portions de ce fameux South West Coast Path au quotidien. Le balisage, tout simplement somptueux, leur permet de déambuler près de chez eux pour se détendre les jambes, se balader en famille ou pratiquer la marche rapide. Certains profitent de l’occasion pour passer plusieurs jours gastronomiques en bord de mer. Rares sont les marcheurs qui le pratiquent d’un bout à l’autre. Avec tout ce petit monde sur les sentiers, cela me promet de jolies rencontres.

Je ne sais pas encore dans quel sens je souhaite le parcourir. Commencer par la visite à ma pote d’enfance dans le Dorset ou garder ce plaisir pour la fin afin d’avoir un but en cas de coup de mou ? Je me souviens de la joie éprouvée lors de mon arrivée à Saint-Jacques-de-Compostelle, mais le vide que cela a laissé reste douloureux. Donc revoir ma copine à la fin du périple serait un bon épilogue.

Le South West Coast Path en pratique
Départ : Minehead (Somerset) Arrivée : Poole (Dorset)
Distance : 630 Miles (1 020 km) Durée : 30 à 40 étapes
Le site du South West Coast Path

Les Cotswolds

Encore une région que je souhaite découvrir à cause de mes lectures. La région des Cotswolds est le théâtre des aventures policières d’Agatha Raisin, l’héroïne de papier de M.C. Beaton.

Les Cotswolds sont une région d’élevage. Les paysages, constitués de collines verdoyantes ponctuées de petits villages aux cottages couleur de miel, possèdent l’exceptionnelle qualité de paraître aussi beau sous la pluie que sous le soleil. D’ailleurs les Britanniques l’appellent “The Area of Outstanding Natural Beauty” soit “La région à l’incroyable beauté naturelle”.

Malgré le côté vallonné de la région, je ne pense pas être sur une randonnée d’une grande difficulté, la Cleeve Hill, le point le plus haut culmine à une altitude de 330 mètres. C’est un encore un de ces endroits symboliques que je compte ne pas négliger.

Cleeve Hill, Point culminant des Cotswolds (c) Tfennell, Public domain, via Wikimedia Commons

 

 La Cotswolds Way en pratique
Départ : Bath (Somerset) Arrivée : Chipping Campden (Gloucestershire)
Distance : 100 miles (161 km) Durée : 7 à 11 jours
Le site de la Cotswolds Way

L’île de Wight

Si Marie Laforêt chante si bien “Il a neigé sur Yesterday”, elle y mentionne un peu de pluie sur l’île de Wight. Il n’en fallait pas plus pour attirer mon attention de jeune voyageur. Un projet que je n’ai pas encore réalisé. Il est temps d’y penser, donc voilà ce qui m’amène à faire le tour de cette île qui accueille un festival de marches. Le rêve. Je vais donc me laisser porter par le vent et rejoindre l’île de Wight sans trop tirer de plans dès que le festival pourra de nouveau avoir lieu.

Des marches faciles à très rudes sont prévues. Si cela se présente, j’ai bien envie de me lancer un petit défi. Je voudrais participer à l’Isle of Wight Challenge. Un parcours un peu fou qui fait le tour de l’île en une seule étape de 66 miles. Pour celui-là, j’ai intérêt à me préparer. Ou alors je le marche à ma sauce en dormant quelques heures au milieu du parcours. On a 34 heures pour terminer, à 4 ou 5 km/h il est possible d’y parvenir.

Il y a aussi la fameuse “Walk the Wight” qui démarre à l’aéroport de Bembridge et qui permet de traverser tous les types de paysages que peut offrir l’île. Ce serait le trentième anniversaire de ce monument puisque l’édition 2020 a été annulée pour cause de Covid.

Le Isle of Wight Challenge fait le tour de l’île
Départ : Chale Arrivée : Chale
Distance : 66 miles (106 km) Durée : jusqu’à 34 heures
Site officiel du festival de marche de l’île de Wight

Le mur d’Hadrien

Le mur d’Hadrien est le plus long vestige de l’époque romaine. Il se trouve presque sur l’emplacement précis de la frontière entre l’Angleterre et l’Écosse.

The Hadrian Wall's signalisation (c) nationaltrail.co.ukL’itinéraire est balisé par le National Trail. Il court de la côte est à la côte ouest. On prendra donc le départ dans le comté du Tyne and Wear, dans le petit port de Tynemouth. L’idée est de rejoindre l’estuaire de Solway à Bowness on Solway en une semaine.

J’ai choisi ce tracé parce qu’il me permet de m’amuser un peu avec la frontière entre les deux ennemis historiques, l’Écosse et l’Angleterre.

L’Adrian Wall Trail (East to West) en pratique
Départ : Tynemouth (Tyne and Wear) Arrivée : Bowness on Solway (Cumbria)
Distance : 89 miles (143 km) Durée : 6 à 9 jours
Le site officiel du Hadrian Wall Path

Pembrokeshire Coast Path

Voici un tracé comme je les aime. Il suit le bord de mer ! Il a été tracé et est entretenu par la National Trail Association, un opérateur national qui procure de très belles balades aux amateurs de randonnée. Je ne compte pas suivre aveuglément le découpage de l’itinéraire puisque je joindrai parfois deux étapes pour n’en faire qu’une. Je compte néanmoins profiter de mon passage pour prendre connaissance de l’histoire et du patrimoine de la région.

Cette fois-ci, c’est sur la côte du Pays de Galle que je me concentre pour huit à dix jours de marches à l’aise. Le départ se prend à Saint-David’s. Encore un lieu symbolique à mes yeux, le cap de Saint-David sépare la mer celtique de la mer d’Irlande. Toute une promesse pour mon imaginaire.

La fin du parcours se situe un peu moins de trois cents kilomètres plus loin, dans la petite communauté de Saint Dogmaels. L’ascension du Mont Carningli, près de Newport, et les ruines d’une magnifique abbaye semblent constituer le point d’orgue de cette dernière étape qui se termine décidément fort bien. Je ne résiste pas à vous faire part du nom de l’une des étapes : Pwllgwaelod. Il doit s’agir d’un nom gallois qui se prononce de manière tout à fait correcte. Je vous dirai ça à mon retour.

Le Pembrokeshire Coast Path en pratique
Départ : Saint-David’s Arrivée : Saint-Dogmaels
Distance : 186 miles (300 km) Durée : 10 à 15 jours
Le site du Pembrokeshire Coast Path

Ulster Way

En pratique, l’Ulster Way est la conjugaison de petits tronçons balisés. On peut facilement les relier les uns aux autres par quelques heures de marche ou un petit saut en train ou en bus. Mis bout à bout l’itinéraire serait conçu pour faire le tour de la province britannique d’Irlande du Nord, aussi connue sous le nom d’Ulster.

Ici, ce sont les années de guerre civile qui m’appellent à aller voir sur place ce que le pays est devenu après pas loin de vingt ans de paix. Ce tracé demande un peu de préparation, j’y reviendrai sans doute dans un prochain article, quand le projet sera plus abouti.

The Ulster Way's sign (c) Wikicommon

 L’Ulster Way en pratique
Départ : On part d’où on veut Arrivée : Là où on est parti
Distance : 625 miles (1 005 km) Durée : 25 à 45 jours
Le tracé de l’Ulster Way

L’île de Man

Faire le tour de son royaume et rentrer chez soi. C’est un peu ce que le Isle of Man Coastal Path propose. Il s’agit, ni plus ni moins, de longer la côte en partant du Port Saint Mary dans un sens et de ne jamais faire demi-tour.

Le tracé est une fois de plus proposé par l’opérateur Celtic Trails. Je ne vais pas le suivre à la lettre, je vais le diviser en étapes qui me correspondent mieux. Pour une fois, je me réserve le plaisir de laisser l’organisme touristique organiser mon petit périple sur mesure.

 Le Isle of Man Coastal Path
Départ : Port Saint Mary Arrivée : Port Saint Mary
Distance : 96 miles (154 km) Durée : 6 à 12 jours
Plus d’informations sur le Isle of Man Coastal Path

Et voilà pour cette courte incursion au “Pays des Angles” et des buveurs de thé. Je ne me lasse pas de ces paysages partout différents et pourtant “So british”.

Suivez-moi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.