Partir (c)- Mantas Hesthaven

On a pris le temps de tout améliorer

On a pris le temps de tout améliorer. C’est difficile à voir si vous n’êtes pas un habitué du blog, mais c’est vrai. On a profité du Covid pour remettre le projet en question et l’adapter à vos besoins.

En un coup d’œil 

C’est pas compliqué, les circonstances qui englobent les voyages à l’heure actuelle sont floues, hyper restrictives et ne se fonde pas du tout sur les réalité économico-sociales des acteurs du voyage.

On parle de distanciation sociale et on bourre les trains et les avions de passagers. C’est à ce point que tout le monde se trouve démuni par les brouillons de décisions qui sont prises à tous les niveaux de pouvoir.

Le bon sens du terroir

Et si on allait questionner le bon sens agricole. Vous savez, ces petites contines que nos parents ou nos grands-parents nous rabâchaient en regardant le ciel ou la nature… Je me souviens de ces phrases d’anciens : “S’il tonne à la Jonquette, y’aura de la pluie à Waremme”. Et les prévisions météo ainsi énoncées se vérifiaient toujours !

Axés sur le voyage

Bon, revenons-en à notre blog et parlons des améliorations. Tout d’abord, nous souhaitons fournir des contenus plus axés sur le voyage. À cette fin, nous avons remodelé le menu principal afin qu’il colle à cette réalité. Nous avons renommé certaines rubriques, pour plus de pertinence. Nous projetons, aussi, d’étoffer la palette de sujets. Une approche ciblée par pays et continent devrait aboutir dans les prochaines semaines afin de répondre aux attentes “voyage” des visiteurs.

On se mouille

Les auteurs se mettront plus en avant en donnant des avis plus tranchés. Nous traiterons progressivement de sujets plus engagés. L’idée est de rendre le contenu attractif, mais aussi de pousser à la réflexion. Nous souhaitons, à notre minuscule échelle, aider voyageurs et touristes à adopter une éthique respectueuse lors de chaque déplacement.

Rain (c) Reza Shayestehpour (Unsplash)

Des articles plus vivants

Autre nouveauté, un sommaire au début de chaque article permet d’aller droit à l’essentiel pour les plus pressés. On a pris le temps d’améliorer la liste de mots-clés afin de permettre à chacun d’affiner sa recherche. Et la qualité rédactionnelle a été modifiée afin de rendre la lecture plus agréable et plus ludique.

On a pris le temps de tout améliorer

Les algorithmes de référencement ont été revus et améliorés de manière à positionner le blog “Parcourir le Monde” dans la tranche haute des moteurs de recherche. Une manière d’attirer plus de visiteurs et de motiver l’équipe dans la rédaction des articles.

Interactivité

Pour l’avenir, je voudrais mettre en place une interactivité accrue entre les auteurs et les lecteurs ou les utilisateurs. Une boutique en ligne pourrait même voir le jour. Par exemple, je voudrais rencontrer plus de “Grands voyageurs”, des gars et des filles de minimum un mètre quatre-vingt-cinq. On commencera peut-être avec un plongeur professionnel qui ne fait qu’un mètre soixante. Il est en Espagne pour le moment, mais je me suis promis de le choper dès son retour en Belgique.

Voilà pour l’essentiel de ce qui nous attend ici en 2021, en espérant pouvoir enfiler nos godasses et repartir à la découverte du monde.

Des projets pleins les poches

Pour ma part, les projets ne manquent pas et crise oblige, j’ai pu faire des économies pour pouvoir me bouger de là où je suis pour aller vers un autre ailleur.s.. seul, comme d’habitude :

  • Le Chemin Stevenson dans les Cévennes
  • Un périple mêlant un trajet en Transsibérien à une visite de la Mongolie
  • La découverte du Kazakhstan et de sa capitale Noursoultan (ex-Astana)
  • Peut-être un retour à Saint-Jacques-de-Compostelle au départ du Portugal
  • Une petite escapade de quelques jours dans les Cotswolds et/ou en Cornouailles

Alors à vos marques, prêts… on part dès que le Covid nous laisse un peu tranquilles.

Suivez-moi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.