Bienveillance (c) Clay Banks (Unsplash)

Les trois filtres de Socrate

L’histoire des trois filtres de Socrate rappelle que pour vivre en bonne harmonie, il faut respecter certaines règles de vie en commun. Ce sont souvent des choses simples, mais que l’on oublie de mettre en pratique.

En un coup d’œil

L’histoire des trois filtres de Socrate raconte qu’un beau jour, l’un de ses disciples arriva en étant extrêmement agité. Il raconta au philosophe qu’un de ses amis lui avait parlé de Socrate en des termes très malveillants.

En entendant cela, Socrate le pria de se calmer. Après avoir réfléchi un instant, il demanda à son disciple de patienter encore un peu avant de lui raconter ce qu’il avait entendu.

Le philosophe mit son élève en garde : “Ton message devra passer par trois filtres. Réfléchis à ce que tu vas dire et si ton propos ne passe pas les trois filtres, il n’est pas digne d’être écouté“.

Trêves (c) Alain Demaret

Les trois filtres de Socrate

Le sage posa une première question : Es-tu absolument certain que ce que tu vas me dire est vrai ?” Après réflexion, le disciple dut admettre que non.

Ensuite, le  maître posa la seconde question: “Est-ce que ce que tu vas me dire est quelque chose de bien ?” Le disciple répondit qu’il n’y avait rien de bienveillant dans son propos.

Socrate résuma alors la situation : “Tu veux me dire quelque chose de mal sans être totalement sûr que cela soit vrai ». Le disciple admit que c’était le cas.

Pour terminer, le philosophe posa sa troisième question : “Ce que tu vas me dire va-t-il me servir ?” Son disciple hésita. En réalité, il ne savait pas si cette information serait utile à son professeur ou non.

Si ce que tu souhaites me dire n’est ni vrai, ni bon, ni utile, pourquoi voudrais-je le savoir ?“, répondit Socrate.

La vérité, la bonté et l’utilité

L’anecdote des trois filtres de Socrate raconte qu’après cela, le philosophe refusa d’écouter ce que son disciple voulait lui dire.

Trier - Bienveillance (c) Alain Demaret

En résumé

La vérité, la bonté et l’utilité sont les trois filtres de Socrate. Selon le philosophe, ce sont les trois questions que toute personne doit se poser avant de dire quelque chose.

  • La première est : suis-je certain que ce que je vais dire est vrai ?
  • La seconde est: ce que je vais dire est-il bienveillant ?
  • Et la troisième est: est-il nécessaire de le dire ?

Suivez-moi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.