Antimoustique (c) Emphyrion sur Pixabay

Du café contre les moustiques

Les spécialistes prédisent une attaque massive de moustiques cet été. À côté des moyens traditionnels de lutte, le marc de café sera une arme décisive contre ces suceurs de sang.

En un coup d’œil

Les moustiques, quelle plaie ! Entre le son perçant du vol de l’insecte et les boutons disgracieux qui démangent pendant des jours, je n’ai guère de sympathie pour ce nuisible strident. Sous certaines latitudes, certains moustiques sont porteurs de maladies, d’où l’intérêt de les tenir à l’écart. Il existe de nombreuses manières de s’en écarter. Le marc de café, certaines plantes et huiles essentielles…Moustique (c) Ekamelev (Unsplash)

L’eau stagnante

Les moustiques ont besoin d’eau pour se reproduire. Mais pas n’importe quelle eau, il leur faut un environnement tranquille, comme un seau, un bidon de récolte des eaux de pluie, un plan d’eau stagnante… Ne leur donnons tout simplement pas la possibilité de se reproduire près de chez nous. Au jardin, il n’est pas compliqué de vider un baquet et de le retourner pour éviter qu’une petite pluie ne le remplisse à nouveau. Pour la citerne d’eau de pluie. Munissez-la d’un couvercle à travers lequel passe le tuyau de récupération. Un “trop-plein” coudé près du bord et un robinet en position basse viendront compléter l’installation. Pour ce qui est de l’étang, créer un petit courant avec la pompe du filtre serait suffisant.

Bivouac (c) Aaron Blanco (Unsplash)Dans la nature, évitez de planter le bivouac près d’un étang, d’un lac ou d’un abreuvoir pour le bétail.

Une moustiquaire, bien sûr

MoustiquaireJ’ai déjà marché dans des régions où les moustiques se ruent sur tout être vivant qui passe sur leur territoire. Ces petites terreurs ne font pas de quartiers, ils piquent tout ce qui bouge. Bien entendu, il existe des moustiquaires qui se fixent sur le chapeau et protègent assez bien la tête et les épaules. Mais ce n’est pas assez. Les filous profitent de leur petite taille pour se faufiler. Porter des vêtements amples permet d’éviter que ceux-ci collent à la peau. Voilà qui crée une certaine distance. Parce que la trompe des moustiques, très fine et assez souple, passe entre les fibres des tissus trop légers. Pour les bras, un élastique aide à maintenir fermés les poignets d’une chemise longue . Quant aux jambes, ignorez les shorts. Il convient de glisser les bas de pantalons dans les chaussettes, voire de porter des guêtres. Pour les mains, j’utilise un répulsif à la citronnelle, mais ça ne marche pas toujours contre les piqueurs les plus affamés. L’idée de gants de chirurgiens n’est pas mauvaise, mais quand il fait chaud, il faut les supporter.

Plantes et huiles essentielles

Les plantes aromatiques sont utiles pour la cuisine, mais il est difficile de les transporter dans un sac à dos. Alors j’ai choisi de vous parler de leurs huiles essentielles.

L’huile essentielle de citronnelle de Java est probablement celle dont l’action est la plus connue contre les moustiques. Outre son action répulsive, elle est aussi très efficace pour détruire les larves.

blankOn dit souvent que la lavande éloigne les moustiques. À fortiori, l’huile essentielle de lavande vraie est un excellent répulsif. Les moustiques n’aiment pas du tout son odeur. La meilleure manière de procéder est d’en verser quelques gouttes dans de l’eau et d’en vaporiser les vêtements. Ses propriétés antalgiques et cicatrisantes font aussi merveille sur les piqûres.

Un plant de basilic et les insectes s’éloignent. C’est aussi vrai pour l’huile essentielle de basilic qui présente un rôle antiparasitaire et insecticide reconnu.

L’huile essentielle d’eucalyptus citronné éloigne la majorité des insectes piqueurs grâce à sa richesse en citronellal et citronellol. Son action anti-inflammatoire permet aussi de soulager les piqûres.

Le marc de café

J’ai plusieurs fois entendu parler du marc de café comme répulsif. J’ai testé, ça marche ! Encore une manière d’utiliser ce déchet décidément précieux. Il suffit de récolter le marc de café dans le filtre, dans les capsules et les pads de café ou dans le broyeur d’une machine à expresso. Lorsque je suis sur la route, j’entre dans un bar et je demande que l’on me réserve les doses de deux ou trois cafés. Quand j’explique à quoi ça va servir, les tenanciers sont souvent étonnés.

blankLa méthode est simple. Dans un premier temps, il suffit de faire sécher le marc que l’on a récolté. Ensuite, quelques minutes avant d’aller dormir, je dépose quelques grammes de marc sec dans une vielle boîte de sardines ou dans une bougie chauffe-plat et d’allumer. La fumée de café qui se dégage envahit la tente en moins d’une minute. Cela suffit. Sans être désagréable pour l’être humain, cette odeur de café torréfié insupporte le moustique qui passera son chemin. À la maison, j’utilise cette astuce dans ma chambre à coucher avec une bougie ou dans la coupelle d’un brûle-parfum.

En dormant à la belle étoile, j’ai testé en passant mon t-shirt de nuit dans le flux de fumée. Ça marche aussi. Je garde néanmoins la moustiquaire sur le haut du sac de couchage.

En Espagne, j’ai bivouaqué dans le jardin du patron d’un petit bar du Pays basque. Le lendemain matin il m’a avoué avoir tenté l’expérience et s’être réveillé sans la moindre démangeaison. J’ai eu droit à un expresso gratuit !

Et voilà, en voyage ou à la maison vous savez comment faire pour éloigner les moustiques et les insectes piqueurs.

Suivez-moi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.